documentaire : « Les parois de l’extrême »

Pour ceux qui aiment l’escalade et les belles images… voici un documentaire magnifique à (re)voir de toute urgence sur Arte… prochaine et seule rediffusion le dimanche, 14 novembre 2010 à 01:15 (c’est tard mais ça vaut le coup !)

« Une équipe de tournage a suivi en Californie deux des meilleurs alpinistes de l’extrême. Un documentaire aux prises de vue vertigineuses.

Alexander et Thomas Huber comptent parmi les meilleurs grimpeurs du monde et n’hésitent pas à affronter le risque. Depuis l’enfance, la montagne est leur terrain de jeu, un jeu dangereux qui consiste à repousser sans cesse leurs propres limites. Pour son troisième opus sur le sport, le réalisateur Pepe Danquart a suivi ces passionnés de l’extrême au cours de l’été 2005 sur le sommet d’El Capitan, dans le parc national de Yosemite Valley. Ils se préparaient alors pour tenter de battre le record de speed climbing, technique qui consiste à escalader une paroi le plus vite possible et qui requiert force, rapidité et précision. En juin 2006, ils étaient de retour à El Capitan pour effectuer, cette fois-ci, la véritable tentative de record. Entre-temps, en février 2006, l’équipe a accompagné les deux alpinistes en Patagonie, où ils se sont attaqués aux trois sommets de la chaîne du Cerro Torre, considérés parmi les plus beaux, mais aussi les plus difficiles au monde. L’aventure a été de taille, et pas seulement pour les frères Huber. Pepe Danquart partage avec eux le goût de l’extrême, la recherche du point de non-retour, celui où la seule option est de continuer à avancer. Pour capter ces images à couper le souffle, il a donc tenu le pari d’envoyer une équipe de plus de quarante personnes sur les lieux. À 600 mètres au-dessus du vide, les cameramen ont parfois passé plus de huit heures accrochés à des pitons ou suspendus à une corde, pour chercher le meilleur angle de vue. Le résultat de cette folle entreprise, détaillée dans le making-of diffusé ce soir à la suite du film, Le point de non-retour, est novateur, surprenant, vertigineux. Au-delà des paysages magnifiques et des épreuves de force des frères Huber, le réalisateur livre un regard plus personnel sur les deux hommes, sur leur défi lancé à la montagne et surtout à eux-mêmes. »

source : http://www.arte.tv/fr/20-ans-ARTE/A-l-antenne/3448720,CmC=3505646.html

Publicités